zahi haddadjpeg copy

Zahi Haddad

Quadragénaire, Zahi Haddad se définit lui-même comme un éternel adolescent. Toujours révolté et habité par un sentiment d’insatisfaction continue, il passe sa vie entre la Suisse et le Liban, deux pays auxquels il est intimement attaché, deux cultures qui enrichissent sa quête d’identité. Sa mère le souhaitait médecin comme son grand-père paternel et ses oncles, mais il choisit les relations internationales et Genève, avant de rejoindre la prestigieuse Columbia University pour y compléter sa formation. Au fil de sa carrière, il travaille dans la presse, les relations extérieures et la communication. Fin 2010, il décide de tout lâcher pour se retrouver; il prend une année sabbatique et écrit son premier livre, Au bonheur de Yaya, qu’il dédie à la femme qui l’a le plus marqué.