Beyrouth chroniques et détours, Beyrouth encore et toujours…

MAshallah Featured
08 Apr

Notre ville. Ville de tous les fantasmes, tous les excès, toutes les dérives et toutes les possibilités. Une chose est sûre, Beyrouth n’en finira jamais de se dévoiler. Mais la ville peut-elle encore nous surprendre ? En avons-nous jamais vraiment fait le tour ?

Les 304 pages de Beyrouth, chroniques et détours du collectif Mashallah News, paru chez Tamyras et sous la direction artistique d’AMI, arriveront très vite à se rendre indispensables pour mieux connaître la ville. Derrière les murs et aux détours des rues se cachent encore mille histoires qui sont autant de clés pour mieux comprendre.

L’histoire qui se cache derrière celle de l’AUB, l’immeuble de La Rancune qui porte bien son nom, les tout débuts du Sporting, le destin en suspens de la Maison Rose, l’édification et la chute d’un cinéma, l’aventure des rails, le souk aux mille couleurs et le musée d’Ibrahim nous promènent dans une réalité qui aurait pu nous échapper.

Mais Beyrouth c’est aussi un hôpital qui abrite les drames des réfugiés syriens, les doigts d’un calligraphe et la philosophie d’un bouquiniste, le quotidien des chauffeurs de taxi, un père venu d’ailleurs, une mère partie ailleurs, un mari disparu, un gitan qui devient star, un documentaire qui ne sera jamais et un éboueur familier.


This slideshow requires JavaScript.


Beyrouth rend difficile le simple fait d’y vivre, de l’écrire, d’en rêver. Il résonne de conspirations et du bruit sourd des luttes de pouvoir régionales. Il n’est pas évident de s’intéresser alors aux vies ordinaires. Les histoires ordinaires des excentriques logeant dans les bâtiments croulants des différents quartiers de la ville. Heureusement, certains s’en soucient, comme le prouve ce livre.
Tiré de la préface de Nasri Attalah

Beyrouth, chroniques et détours ainsi que sa version anglaise Beirut Re-collected sont disponibles dans toutes les librairies. La signature de cet ouvrage aura lieu le jeudi 10 avril de 18 h à 22 h à Radio Beirut, Mar Mikhael.

Abonnez-vous à notre rubrique 'La Maison D’Édition'