Nos Émotions

Coup de pouce ou coup de gueule, Tamyras vibre, aime, s’enthousiasme et vous accompagne.

  • Sabyl Ghoussoub
    « – C’est toi le papier de la chronique là ! – Le quoi papa ? – La chronique sur le Ta3yahh là… – Qui ? – Abdellah Ta3yahh, c’est quoi lui, il vient de Saïda ! – Ah Abdellah Taïa, c’est un écrivain marocain papa mais là je te rappelle plus tard, je suis […]
  • Tania Hadjithomas Mehanna
    « Petit Pays » de Gaël Faye. Cela fait quelques mois que ce livre est posé là sur ma table de chevet.
  • Sabyl Ghoussoub
    Lorsque Tania, mon éditrice libanaise, m’a proposé d’écrire une chronique littéraire, j’ai tout de suite été enchanté. J’aime lire et écrire, alors écrire sur ce que je lis, c’est un peu l’idéal. Pourtant, quelque chose m’ennuyait : je veux être écrivain.
  • Sabyl Ghoussoub
    Averroes, Ibn Khaldoun, le géographe Al Idrissi ainsi que Hassan Al Wazzan alias Léon L'Africain dont Amin Maalouf a écrit une célèbre biographie sont passés pas les bancs de l'université Alquaraouiyine, à Fès au Maroc.
  • Un titre qui reflète bien les drames que vit le monde aujourd’hui. Paysages de nos larmes… une représentation du Collectif Kahraba à ne pas rater demain jeudi 5 mai au théâtre Tournesol. Poème visuel avec les mots de Matéi Visnec, avec la voix de Roger Assaf, avec le violon de Dominique Pifarely et où « corps en mouvement, corps masqués, images projetées, marionnettes, texte et musique s’articulent tel un chant à plusieurs voix. »
  • Paul Jouanny
    Partisan d'un yoga de plein air et accessible à tous, le Beirut Yoga Center s'efforce de faire connaître cette pratique en organisant régulièrement des sessions gratuites dans des espaces publics. Son fondateur, Aaed Ghanem, sera ce samedi à Horsh Beirut pour diriger une séance en soutien à la campagne de Beirut Madinati.
  • Paul Jouanny
    Jeudi 14 avril, l’ONG Search For Common Ground présentait au cinéma Metropolis les résultats d’un projet initié deux ans plus tôt grâce à des fonds de l’Union européenne. Au vu du bilan très positif qu’affiche ce projet « Better together », qui réunissait 320 jeunes libanais, syriens et palestiniens autour d’activités artistiques, émotion et bonne humeur étaient au rendez-vous.
  • Paul Jouanny
    Récemment rentrée d’un long périple à vélo qui l’a amenée jusqu’en Inde, Sally Abou Melhem en a rapporté une philosophie de vie à contre-pied de la société mercantile, qu’elle s’efforce aujourd’hui de faire partager. Portrait d’une Libanaise atypique.