Tamyras aime « Heartland – Territoire d’Affects »

feat
23 Oct

Le titre déjà nous interpelle. A l’heure où les pays se désagrègent. A l’heure où les frontières deviennent des passages de douleur. A l’heure où des milliers d’êtres humains quittent le territoire où ils sont nés. A l’heure où l’exode est le seul moyen de survie. Quand on s’en va, on prend avec soi parfois le nécessaire, parfois rien, mais toujours des valises d’émotions qui ne nous quitteront jamais.

L’exil… un mot que des centaines de milliers de Libanais ont vécu dans leur chair. Et les artistes qui sont partis ont souvent placé leurs émotions au centre de leurs œuvres. Joanna Abou Sleiman Chevalier a réuni des artistes, des œuvres, des émotions, des expressions et des affects dans un espace commun, celui de la représentation.

Joanna, parlez-nous un peu de la Genèse du projet…

Un retour au Liban, qui a réactivé une bouffée d’émotions. Mes sens étaient à fleur de peau, ils absorbaient le son, la lumière, les odeurs, les couleurs. Une ébullition de mémoires qui se réactivent.

Des œuvres d’art pour exprimer tant d’émotions. De la douleur mais aussi de l’espérance ?

Ce n’est pas aussi lisible, ou manichéen, on est plutôt dans un territoire confus, nébuleux, paradoxal où toutes ces émotions se mélangent.

Que peut l’art aujourd’hui face au désarroi du monde ?

Un témoignage.

Artistes exposés: Simone Fattal, Lamia Joreige, Mona Hatoum, Joana Hadjithomas and Khalil Joreige, Marwan Rechmaoui, Rayyane Tabet, Annabel Daou, Nadim Asfar, Gilbert Hage, Etel Adnan, Ranya Sarakbi, Nabil Nahas, Najla El Zein, Hiba Kalache, Fadia Haddad, and Mireille Kassar.

A partir du samedi 24 octobre au Beirut Exhibition Center.

This slideshow requires JavaScript.

Abonnez-vous à notre rubrique 'Nos Émotions'