Tamyras aime « Matsuri festival in Beirut »

Florence Massena
featured_Capture
30 Apr

Tous les jours, de nombreuses activités, sorties et soirées sont proposées au public. Parmi cette abondance de possibilités, Tamyras vous parle d’un événement en particulier. Cette semaine, il s’agit du festival « Matsuri », le 1er mai à 1866 Court & Suites Beirut.

Matsuri signifie festival en japonais. À cette époque de l’année, les célébrations concernent la fin de la saison des cerisiers, le printemps. Le festival « Matsuri » à Beyrouth a été pensé comme un moyen « d’amener un petit bout du Japon au Liban », explique Fatima Atyeh, l’une des organisatrices de l’événement, qui se tiendra le vendredi 1er mai de 12 h à 22 h à 1866 Court & Suites Beirut. Avec une équipe du lieu et l’équipe “Matsuri” du groupe Lebanese Otaku, elle s’est efforcée « d’apporter un peu de tous les aspects culturels du Japon dans un petit festival ».

Cette journée est donc organisée par des férus de la culture pop japonaise, des costumes aux animés en passant par les coutumes traditionnelles. Pour information, le mot Otaku désigne une personne qui consacre une grande partie de son temps aux mangas, animés, idoles japonaises ou encore jeux vidéo. « Nous étions seuls, chacun de notre côté avec cette passion depuis l’enfance, détaille la jeune femme. Nous nous sommes rencontrés sur Facebook, et avons décidé de créer une petite communauté en 2012, afin de partager mais aussi d’organiser des rencontres et des petits événements. Aujourd’hui, nous avons plus de 800 membres dans ce groupe ! Nous avons même fait appel à une professeure japonaise qui nous apprend différents aspects de sa culture, comme la cérémonie du thé, la calligraphie, etc. » Plus qu’un attrait pour les loisirs japonais, le groupe revendique également les valeurs du pays : « On a beaucoup à apprendre de la culture japonaise ! Il y a énormément de respect, d’honnêteté, ainsi que de modernité tout en préservant les valeurs traditionnelles. »

Afin de mieux partager ces valeurs, jeux et goûts avec les Libanais, le festival propose une grande variété d’activités, telles que des ateliers pour apprendre à réaliser ses propres mangas, origamis, s’essayer à la calligraphie ou encore savoir comment servir son thé avec classe. Également au programme, de la nourriture japonaise, deux groupes, des geishas et même deux compétitions, l’une de karaoké et l’autre de « cosplay », un défilé de costumes des personnages des animés et mangas favoris des participants. Les prix seront des figurines fournies par l’Ambassade du Japon au Liban. « C’est la première fois qu’un tel événement aura lieu au Liban, s’enthousiasme Fatima. J’espère que cela intéressera les gens, et que nous serons aidés pour organiser des festivals encore plus importants par la suite. »

Matsuri festival in Beirut

Le 1er mai à 1866 Court & Suites Beirut

Sur Facebook

Abonnez-vous à notre rubrique 'Nos Émotions'