Tamyras aime « Towards a sustainable Mediterranean city »

Florence Massena
© ODDD © ODDD
21 Oct

Du 22 au 24 octobre à Byblos, l’université LAU accueillera une série de conférences intitulée « Towards a sustainable Mediterranean city : Byblos sustainable transportation policies », organisée par l’Organisation de Développement Durable (ODDD). L’idée est de présenter les projets de sept villes du monde entier concernant le développement d’un système de transports durable.

Cette série de conférences internationales regroupera des représentants de Boston et Curitiba par Skype, Amman, Nicosie, Udine, Masdar et Byblos, avec le groupe ODDD sur place. Cette ONG internationale, fondée lors du sommet de Rio de Janeiro sur le climat en 2012, s’est développée au Liban du fait de la déception de ses fondateurs face au manque de solutions concrètes proposées lors de ce sommet. « J’étais déjà au Liban depuis 2010, je donnais des cours de développement durable à l’USEK, raconte Eliesh SD, co-fondateur du groupe et organisateur des conférences. J’ai réussi, avec des étudiants en architecture, à réfléchir à des projets durables et à les appliquer, comme des unités de logements durables, des bancs solaires, ou encore des meubles à énergie solaire. Puis j’ai eu envie de travailler sur la question des transports publics au Liban. »

L’ODDD lance alors une étude sur le sujet, ainsi qu’une campagne pour imaginer des arrêts de bus en matières réalisables et les installer. Mission réussie à un seul endroit : Antelias. La ville de Byblos est ensuite devenue leur sujet d’étude principal : « C’est un bon exemple car elle est en expansion, et la municipalité est ouverte aux projets ». « Nous avons donc prévu avec la municipalité de développer l’infrastructure interne en matière de transports publics, de manière à obtenir un modèle durable sur 15 ans, ajoute Eliesh SD. Après 11 mois d’analyses, d’enquêtes, d’infographies et de contextualisation, la municipalité n’a toujours pas débloqué de budget, donc nous cherchons d’autres partenaires. » Entre-temps, la communauté de Byblos, ainsi que les étudiants de LAU, ont mis la main à la pâte, ce qui montre que « la communauté est engagée, un signe de la durabilité de ce projet ».

Les trois de jours de conférences représentent une mise en place concrète d’un laboratoire de stratégies réunissant sept villes dans le monde, sept projets de plus ou moins grande envergure dans des villes complètement différentes. Le premier jour, chaque ville présentera son projet, et les deux autres jours seront réservés à des tables rondes et discussions sur les transports publics et l’aménagement durable des villes. « Deux mois plus tard, nous allons publier un magazine scientifique qui résumera ces stratégies et idées et, en parallèle, lancer une compétition appelée “Un arrêt de bus durable”. »

This slideshow requires JavaScript.

À noter, pendant les trois jours de conférences, des lignes de bus gratuites seront disponibles pour le public à horaires fixes, histoire de montrer l’exemple !

« Towards a sustainable Mediterranean city : Byblos sustainable transportaion policies »

Du 22 au 24 octobre à LAU, Byblos

Sur Facebook

Abonnez-vous à notre rubrique 'Nos Émotions'