les-carnets-des-hirondelles

Les carnets de l’hirondelle

ISBN : 9789953013428

« Vous partez un an au Liban pour faire un break ? », s’étouffe mon voisin d’avion, maîtrisant difficilement son envie de me traiter de folle. Nous sommes le 5 septembre 2007 et les observateurs prophétisent une recrudescence de la violence au pays du cèdre…

Déjà, en France, aller chez le coiffeur, je déteste. Tous ces miroirs en abîme, le regard que l’on ne sait où poser. Sur la voisine ? C’est impoli. Sur le coiffeur ? C’est stressant. Sur le magazine imposé dès l’entrée ? C’est Gala ou Voici. Non, décidément, je n’aime pas. A l’étranger, cette sortie capillaire devient un supplice. J’appréhende la choucroute laquée et n’assume pas la comparaison de mes cheveux fi lasses avec les épaisses chevelures des belles Libanaises. Un ami voyageur m’a pourtant assuré que seule une visite chez le coiffeur ou le barbier permettait de pénétrer une culture… Alors je me lance et pousse la porte du salon Jean Najm. Le patron est un sosie de Sean Connery. Il m’accueille par un tonitruant « Shu Habibi » (on fait quoi ma chérie ?) qui fait fondre mes préventions. Café, potins, sourire… Ni presse ni obséquiosité mais une gentillesse délicieuse et une jolie coupe. A la sortie de chez le coiffeur, comme nous disons « santé » en tendant notre verre ou « bon appétit » avant d’entamer un plat, les Libanais vous disent « Naïman »(que Dieu te comble de ses grâces).

Infomations pratiques :

  • Relié : 128 pages
  • Langue : français
  • Poids : 160g
  • Dimensions : 15 x 21 cm