Sept questions à Patrick Baz

Patricia Moukarzel
Plan de travail 1 (3)
12 Dec

Patrick Baz, photographe et auteur de deux livres a bien voulu répondre à nos questions sur sa dernière publication « Chrétiens du Liban, rites & rituels » :

Pour quelles raisons avez-vous choisi les chrétiens du Liban comme sujet de votre nouveau projet de photographie ?

J’ai ressenti le besoin d’immortaliser et de documenter cette communauté dans laquelle j’ai grandi et que j’ai côtoyée pendant des années.  

Combien de temps avez-vous consacré à la réalisation des photos ?

Un peu plus de deux ans. Il fallait adapter mon emploi du temps aux fêtes religieuses des différents rites, à la météo, mais aussi me faire accepter dans un certain nombre de lieux privés.

Que retenez-vous de cette expérience ? A-t-elle changé votre vision des choses ?

Ça n’a fait que confirmer mes convictions sur cette communauté, bien enracinée dans sa terre et que l’on ne réussira pas à déloger de sitôt.

Quelles photos ont été plus faciles à prendre ? Lesquelles vous ont pris le plus de temps ? Y a-t-il une ou des photos qui vous ont marqué plus que les autres ?

Les photos de rue et celles prises dans des lieux publics ont été faciles à prendre. Il fallait montrer « patte blanche » dans certains lieux privés, obtenir des contacts, des clefs… Je tiens à remercier toutes les personnes qui m’ont aidé car sans elles ce livre n’aurait jamais vu le jour. Ce ne sont pas les photos qui m’ont marqué mais la ferveur et la foi de toutes ces personnes que j’ai photographiées. Un voyage très intense.

Quel message ce livre cherche-t-il à véhiculer ?

Je voulais montrer combien cette communauté est attachée à sa foi, à sa terre et à ses croyances. La religion est très présente dans la vie quotidienne, familiale et politique de cette région du monde.

Avez-vous d’autres projets photo en cours ? Comptez-vous vous intéresser à d’autres communautés religieuses ?

Après avoir photographié la mort pendant plus de 30 ans j’ai décidé de photographier la vie. Je me tourne de plus en plus vers des sujets vivants ou porteurs de vie comme la beauté environnante, la nature, les personnes ou des sujets qui me touchent.
Dans ce Liban multiculturel et multicommunautaire je suis prêt à faire de même avec toutes les autres communautés et cultures qui m’ouvriront leurs portes.

Vous êtes par ailleurs le fondateur de l’ONG Beirut Photography Center. Comment avez-vous été amené à créer cette association ? Quels en sont les objectifs ?

Le Beirut Center of Photography a été créé avec Michel Zoghzoghi et Serge Akl. Il est actuellement dirigé par Aline Manoukian.
À mon retour au Liban, j’ai ressenti le besoin de partager mon expérience professionnelle, une sorte de give back, avec tous les passionnés de photos – professionnels et/ou amateurs. De revaloriser l’image, les photographes, de parler de sujets liés à la photo et surtout d’aider tous ces jeunes photographes et de les guider dans leurs choix et leur avenir professionnel.

Patrick Baz dédicacera son livre lundi 18 décembre 2017 à The Alternative / Platform 39 à partir de 17 h.

Abonnez-vous à notre rubrique 'Notre Univers'